Naissance du forum Carolus : Tempête d'idées sur Strasbourg



(Les Di@logues Stratégiques® - 10/05)

Le 1er octobre 2004, François Loos, ministre délégué à l'Industrie et président de l'Agence de Développement Alsace (ADA) et Adrien Zeller, président de la région Alsace, chargeaient Henri de Grossouvre de créer et de diriger un think tank (en français, réservoir de pensée) européen à Strasbourg. Mission accomplie moins d'un an plus tard, avec la naissance du " Forum Carolus ". Le projet est ambitieux, mais le tout jeune Forum Carolus semble avoir les moyens de ses ambitions.

Le point avec le maître d'oeuvre, Henri de Grossouvre, qui annonce clairement la couleur : " Le Forum Carolus a l'ambition de faire de Strasbourg un lieu privilégié de discussion des questions stratégiques européennes ".


Véronique Anger : A propos du " non " français au projet de texte sur la constitution européenne et d'un improbable " rêve européen " capable d'enthousiasmer les pays membres : j'aimerais que-vous commentiez ces phrases de l'auteur espagnol, Manuel Vazquez Montalban (extraites de son livre " Aperçus de la planète des singes " Seuil. 1995) qui me semblent plus que jamais d'actualité : " Au-delà de la régulation des systèmes productifs de l'Europe(...) aucun effort culturel sérieux n'a été entrepris pour donner naissance à une conscience européenne, à un savoir réal capable de fonder une finalité spécifiquement européenne. (...)La thèse dominante a été que le Marché commun saurait à lui seul créer les prémisses doctrinales d'une " idée européenne ", sorte de superstructure sublimée par le principe de réalité économique. On pensait que le marché intérieur était une condition essentielle à l'existence de l'Etat-Nation et qu'un supermarché européen se chargerait de susciter une conscience publique adaptée au nouveau contexte. Mais il n'en a pas été ainsi. (...) Alors que les élites au pouvoir ont adopté sur l'Europe une rhétorique commune nourrie de congrès et de symposiums dont l'inutilité confine à la perfection, il n'a même pas été question de construire un système éducatif commun, ni une industrie culturelle pouvant aider à l'identification européenne.".
Henri de Grossouvre : Je partage cet avis. Le projet européen tel qu'il a été défini d'un point de vue strictement économique n'est pas suffisamment motivant et ambitieux pour attirer la jeunesse européenne. Cette Europe-là semble être une fatalité, une sorte d'immense supermarché, dont les contours restent flous. Je crois qu'il est urgent -et important- de définir un projet précis, avec un objectif clair, auquel chaque citoyen européen puisse s'identifier. L'Europe doit pouvoir jouer un rôle politique.
Nous nous trouvons aujourd'hui dans une situation intermédiaire. Les principaux états nations européens ont perdu de leur influence sur le reste du monde. Par ailleurs, il n'existe pas suffisamment de concertation au niveau européen pour permettre à l'Europe de s'exprimer ou défendre ses positions d'une seule voix.
Le projet " Forum Carolus " est né de cette nécessité de mobiliser les citoyens européens autour d'un projet qui les enthousiasme et les aide à sortir de la crise du " non " au référendum sur le traité constitutionnel.
Une union politique à 25, qui permettrait à l'Europe de devenir un acteur politique fort semble impossible sans réformer les institutions. Par conséquent, il me semble qu'un nombre restreint de pays membres, un groupe de " pionniers " réunis autour d'une coopération franco-allemande pourraient décider de montrer l'exemple en partageant certains domaines stratégiques, certaines questions de défense ou de politique étrangère par exemple. A mon sens, une relance de l'Europe ne peut avoir lieu qu'autour d'une base franco-allemande, mais une base ouverte. C'est dans ce contexte que Strasbourg -trait d'union entre la France et l'Allemagne- a un rôle politique à jouer.


VA : C'est quoi exactement le Forum Carolus ?
HdeG : Il s'agit d'un centre de réflexion prospective, " une tempête d'idées " pour reprendre l'expression des Canadiens, visant à travailler de manière informelle et à mettre en relation des personnes exerçant des responsabilités dans des domaines professionnels, politiques, culturels très divers, que ce soit dans le secteur privé ou public. L'idée est de les faire travailler en commun sur des sujets qui permettront de définir une stratégie pour ce pôle européen de Strasbourg.
Dans le cadre de ce projet de relance politique, nous souhaitons faire de Strasbourg un lieu de débat, et de l'espace rhénan une région clé entre la France et l'Allemagne.


VA : En quoi le think tank Forum Carolus est-il vraiment innovant ? Comment fonctionne-t-il et que va-t-il apporter concrètement ?
HdeG : Si le forum Carolus est né le 1er septembre dernier, je travaille depuis un an avec plusieurs groupes de réflexion. Nous avons défini un plan stratégique articulé autour de trois grands axes :
- Axe 1 : Economie et technologie
- Axe 2 : Sécurité et défense
- Axe 3 : Culture et politique
chacun étant dirigé par une personne légitime dans son domaine, et composé de plusieurs groupes de travail, de projets concrets, d'événements, de publications, d'un système de mise en réseau d'entreprises,...


L'axe 1 " Economie et technologie " se concentre sur les questions liées aux PME et à l'innovation technologique. Dans l'économie actuelle, les PME représentent la source principale de production concourant au PIB. L'innovation technologique est fondamentale pour ces dirigeants de PME qui rencontrent souvent de grandes difficultés à dégager une vision stratégique à moyen ou long terme. L'objectif est d'essayer de faire profiter les PME du travail des instituts de recherche de l'espace rhénan.
Un autre groupe se consacre à la mise en réseau des sociétés automobiles situées de chaque côté du Rhin : Stuttgart d'un côté (Bade-Wurtemberg) ; Peugeot de l'autre (limite Alsace/Franche-Comté). Le but est d'encourager les transferts de technologie et les savoir-faire transfrontaliers vers des secteurs d'avenir dans ces régions (le secteur médical en est un par exemple).
Ce groupe est, par ailleurs, chargé d'un autre projet dont l'objectif est de mettre en avant le rôle économique clé joué par les régions dans leur pays et, plus largement, en Europe. Pour servir ce projet, nous voulons organiser, l'an prochain, en association avec l'Assemblée des Régions d'Europe (l'ARE(1)) un congrès à Strasbourg. Le choix de Strasbourg se justifie par le fait que l'Alsace a, de tout temps, représenté la porte d'entrée historique, culturelle et économique vers l'Europe centrale et vers la " grande Europe ".


L'axe 2 " Sécurité et défense " vise à faire de Strasbourg une plateforme de discussion des questions de sécurité et de défense. Ce sujet est vital pour l'Europe qui ne peut se permettre de faire l'économie d'une mise en commun de sa politique et de ses moyens de défense si elle ambitionne d'exister politiquement dans un monde devenu multipolaire.


Enfin, l'axe 3 " Culture et politique ", avec son projet de débat sur la création d'un Eurodistrict(2) franco-allemand destiné à favoriser la coopération économique et le rapprochement administratif. Un groupe va étudier et comparer les différents projets d'Eurodistrict (il y en a une quarantaine dans toute l'Europe !).
Suite à mon article " Une alternative au non à Strasbourg " publié dans Le Figaro du 15 juin dernier, je coordonne le travail d'un autre groupe, attelé à la rédaction d'un livre, qui sera préfacé par François Loos, et dont l'objet est de présenter les modalités opérationnelles (Institutions, défense) d'une " avant-garde " formée de la France, l'Allemagne, la Belgique, du Luxembourg, de l'Autriche et de la Hongrie. Après l'échec du traité constitutionnel, il est important de montrer que la France est capable de proposer, en coopération avec d'autres pays, une alternative pour sortir de la crise dont celle-ci est -en partie- à l'origine.


VA : J'ai noté, en surfant sur votre site, que vous deviez lancer un mensuel, " Relatio ". De quoi s'agit-il exactement ?
HdeG : Cette revue mensuelle, européenne, éditée à Strasbourg, sera lancée d'ici à la fin de l'année effectivement. Il s'agit d'un projet initié par Daniel Riot, directeur de la rédaction européenne de France 3, par un ex-directeur de la communication du Conseil de l'Europe et par un jeune entrepreneur strasbourgeois. Je ferai partie du comité de rédaction de cette revue et le Forum Carolus y aura des rubriques.
Le Forum Carolus et la Revue Relatio créerons aussi une association commune, le " Cercle international des partenaires de Carolus ", qui hébergera notamment un club international ayant pour mission de fédérer les nombreuses organisations internationales (notamment l'Assemblée des Régions d'Europe, la Fondation Européenne pour la Science, ainsi que d'autres, moins connues, des universités et leurs réseaux d'étudiants internationaux...) en vue de les rassembler autour d'un projet commun.


(1) Créée depuis les années 90, l'ARE rassemble tous les pays du continent européen ainsi que la Russie et la Turquie.
(2) Un "Eurodistrict" est une entité administrative européenne regroupant des agglomérations urbaines situées de part et d'autre d'une frontière d'États. À l'instar des communautés urbaines, il offre un cadre à la coopération et à l'intégration des communes qui le constituent. De plus, il confère une identité régionale transnationale et est un symbole fort de l'intégration européenne. Les premiers Eurodistricts créés ou en création et concernant la France sont :Strasbourg-Kehl-Offenbourg, dit Eurodistrict Strasbourg-Ortenau ; Mulhouse-Colmar-Fribourg-en-Brisgau ; Lille-Courtrai et Sarre-Moselle (définition : Wikipédia).


Pour en savoir plus :
Biographie de Henri de Grossouvre


Forum Carolus
2e Réunion Plénière du Forum Carolus (28/11/05)
Le Forum Carolus fait référence à deux personnages de l'histoire de l'Europe : " Carolus Magnus " (Charlemagne, appelé " père de l'Europe ") et " Johann Carolus ", rédacteur du premier journal européen...>>>lire la suite
Le Forum Carolus lance un débat sur l'alternative au " Non " au referendum. Un blog ouvre ce débat des événements sont organisés en 2005-2006. Plus d'infos sur les projets :http://www.forum-carolus.com/images/pdf/Themes%20et%20Projets.pdf
Le Forum Carolus a créé avec la Revue mensuelle " Relatio " (à paraître fin 2005) le Réseau Carolus. Voir aussi :http://www.forum-carolus.org/images/pdf/Reseau%20Carolus.pdf


Association Paris, Berlin, Moscou : "L'association Paris-Berlin-Moscou a pour but de promouvoir la coopération politique, culturelle et économique de l'ensemble des pays européens. Sur le continent, la France, l'Allemagne, et la Russie jouent, sans exclusive, dans cet ensemble géostratégique un rôle moteur et catalyseur comparable à celui exercé par le couple franco-allemand à l'origine de la construction européenne.".
Le site web de l'association Paris, Berlin, Moscou, se définit comme apolitique, elle "a l'ambition d'être une plateforme de débats consacrés à la coopération euro-russe, à la relance de la coopération franco-allemande et aux questions de sécurité et de défense européennes."
Le livre " Paris, Berlin, Moscou. La voie de l'indépendance et de la paix " Henri de Grossouvre (L'Age d'Homme. 2002)